Mon chien souffre de leishmaniose canine

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la leishmaniose canine. Cette maladie, qui touche essentiellement le chien, est très présente dans le sud de la France et remonte vers le nord à la faveur du changement climatique.

Une maladie parasitaire du chien

La leishmaniose est une maladie transmise par le phlébotome, un parasite volant hématophage (qui se nourrit de sang). Ces insectes volants ressemblent à des moucherons. Les insectes contaminés injectent, lorsqu’ils piquent un chien (ou un autre mammifère), des leishmanies.

Si le phlébotome a piqué un chien contaminé plusieurs jours avant de piquer votre animal, celui risque d’attraper la leishmaniose. La maladie se développe après un temps d’incubation variable, et peut parfois être asymptomatique pendant des mois, voire des années.

Notez qu’il faut plusieurs jours pour qu’un phlébotome qui pique un chien contaminé devienne à son tour vecteur de la maladie. Un rapport publié sur le site fondation-droit-animal.org annonce ainsi un délai de 15 jours.

Les symptômes de la leishmaniose chez le chien

La maladie a un délai d’incubation très long. De quelques semaines à plusieurs mois, voire dans certains cas plusieurs années. Les symptômes sont variés, mais on peut citer certains d’entre eux :

  • une perte de poils
  • des pellicules
  • des saignement de nez
  • des boiteries et affection articulaires
  • des nodules sur la peau

La maladie est telle que sans prise en charge, elle peut évoluer à moyen terme vers la mort de l’animal.

Si votre chien souffre de plusieurs de ces différents symptômes en même temps, pensez à consulter.

Protéger et soigner un chien atteint de leishmaniose

Le mieux est de miser sur la prévention. Pour cela, deux options sont possibles :

  • empêcher les piqûres de phlébotomes en utilisant des pipettes ou des colliers répulsifs, comme le Scalibor.
  • faire vacciner son chien contre la leishmaniose.

Le vaccin n’étant pas efficace à 100%, je ne saurais que trop conseiller d’opter dans tous les cas, animal vacciné ou non, pour l’utilisation de répulsifs adéquats.

Vous pouvez faire tester votre chien. Une simple prise de sang suivie d’une analyse suffit pour mettre en évidence la présence de la maladie.

Votre chien est porteur de la leishmaniose ? Pas de panique ! Il existe des traitements efficaces contre cette maladie, qui peuvent la maintenir à « l’état dormant » pendant de longues années. L’Allopurinol, donné au chien une ou deux fois par jour, est un traitement efficace et vraiment pas cher : moins de 5 € par an pour un chien de taille moyenne.

Si la maladie se déclare, des traitements pourront soulager ses symptômes et l’aider à mieux faire face à cette épreuve.

Puis-je adopter un chien atteint de leishmaniose ?

J’ai été l’heureux propriétaire d’un chien adopté à neuf ans à la SPA et atteint de leishmaniose (cf photo). Cela n’a été que du bonheur.

Les risques de transmission à l’homme sont très faibles, pour peu que vous adoptiez des règles d’hygiène minimales et utilisez des répulsifs sur votre animal.

La prise du traitement est très facile. Dans mon cas, pour un chien de 23 kg, c’était un cachet d’Allopurinol deux fois par jour. Glissé dans une Vache qui rit, c’était devenu un rituel et un moment de bonheur partagé avec le chien. Le prix était ridicule : moins de 4 € par mois.

Ce chien nous a quittés d’une tumeur, en rien imputable à son traitement ou à sa maladie. Si vous avez un coup de cœur en refuge sur un chien porteur de leishmaniose, ne le rejetez pas d’emblée et réfléchissez bien à votre décision !

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *