Collier anti-aboiement : est-ce vraiment utile ?

Votre chien aboie sans cesse et dérange les voisins : faut-il acheter un collier anti-aboiements ? Un tel accessoire est-il utile et efficace ? Peut-il être dangereux pour votre chien ? Faisons le point ensemble.

Travail sur les aboiements intempestifs

Les aboiements chez un chien peuvent avoir plusieurs causes. Adopter un collier anti-aboiement ne résout pas les causes qui poussent votre animal à aboyer, mais le fait simplement taire. Vous devriez donc commencer par vous interroger sur les causes qui poussent votre compagnon à aboyer de la sorte.

L’instinct de garde peut expliquer les aboiements : votre animal vous alerte sur l’approche d’intrus, et prévient les étrangers qu’ils s’approchent dangereusement de son territoire. La peur, qui peut être source d’aboiements, est parfois confondue avec l’instinct de garde : Rex n’aboie pas car il défend courageusement votre propriété, mais au contraire car il a très peur ! Il est  alors important d’améliorer la sociabilisation de son chien en lui présentant d’autres personnes, en le mettant en contact avec d’autres chiens. Un chien habitué aux êtres humains et aux autres chiens devrait en principe moins aboyer.

L’ennui peut aussi pousser un chien à aboyer. C’est une façon pour lui de s’occuper, tout en attirant votre attention. S’il reste seul, dehors dans le jardin ou à la maison, offrez-lui des occupations. Vous pourriez par exemple lui construire un bac à sable où vous cacherez des friandises, pour stimuler son flair, ou encore lui donner des jouets qui contiennent de la nourriture… Sortir votre chien quotidiennement, lui permettre de se défouler en jouant avec vous et régulièrement en s’amusant avec ses congénères, limite les risques d’ennui et les aboiements.

Un chien peut aboyer pour attirer votre attention ou exprimer sa frustration. Dans le cas d’un chien qui attire l’attention, l’ignorer est la meilleure solution. Vous provoquerez les interactions selon vos envies quand il sera calme mais ne céderez pas à ses caprices. S’il exprime sa frustration, apprenez-lui à attendre avant d’obtenir ce qui l’intéresse.

Recourir à un collier anti-aboiement en dernier recours

Le travail sur le chien a échoué, vous ne disposez pas du temps pour le mener à bien ? Si les aboiements vous dérangent trop ou, pire, dérangent des voisins prêts à agir contre vous pour que cela cesse, le collier anti-aboiement devient une solution de dernier recours plutôt efficace.

Le collier anti-aboiement peut alors être utile. Son fonctionnement est simple : quand l’animal aboie, il reçoit un stimulus négatif. Il s’agit le plus souvent d’une décharge électrique de très faible ampérage. Il peut aussi s’agir d’une pulvérisation de citronnelle.

Votre chien finira par associer l’aboiement à quelque chose de désagréable quand il porte le collier. À terme, il devrait ne plus aboyer du tout quand il porte son collier, même si celui-ci est déchargé ou éteint.

Attention : certains chiens ont des stratégies d’évitement, rongent ou retirent leurs colliers anti-aboiement sans aide extérieure.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *